disney line up 2019 cinema

Disney en 2019 : une année record !

On peut dire que le nouvel Age d’Or de Disney a battu son plein avec cette décennie : les années 2010 ! Entre les multiples rachats, les records au box-office, les nouveaux bijoux de Walt Disney Animation, les remakes Live, le Marvel Cinematic universe, Disneyland Shanghai, les plans d’extension de chaque Resort et le lancement de Disney+, on peut dire que cette décennie est l’une des plus importantes dans l’Histoire de la compagnie, qui s’est bien métamorphosée. L’année 2019 est un peu à l’image de ses 10 dernières années : une année spectaculaire, avec de grandes nouveautées, et surtout un record historique au box-office. Retour sur ce record, et les autres points importants qui ont marqué l’année précédente.


Le calendrier Disney de 2019 :

16 janvier : Sortie française de Glass

Ce film est un cas particulier car c’est une double suite, d’un film vieux de 19 ans (Incassable) et d’un film plus récent (Split). Les deux sont réalisés par le réalisateur M. Night Shyamalan, qui se charge aussi de Glass. Cependant, c’est Disney (via leur filiale Touchstone Pictures) qui ont produit en 2000 Incassable et c’est Universal qui a produit Split en 2016. Il s’agit donc d’une co-production entre les deux majors du cinéma. Les studios de Touchstone Pictures ayant fermé, le film est distribué par Buena Vista International (Disney) et Universal.

Notre critique est ICI

Box-Office : 247 millions de $ de recettes dans le monde. Bien qu’il n’ait pas dépassé le score de Split, Glass reste un très joli succès, rapportant plus de 12 fois son budget initial.

13 février : Sortie française de Ralph 2.0

La suite de Les Mondes de Ralph a recueilli des critiques correctes et a surtout fait parler de lui grâce à deux scènes réunissant toutes les princesses Disney.

Notre critique est ICI

Box-Office : 529 millions de $ dans le monde et plus de 2 millions d’entrées en France, un joli succès pour cette suite qui a obtenu un meilleur score que son prédécesseur. 

6 mars : Sortie française de Captain Marvel

Premier film du Marvel Cinematic Universe mettant en avant une héroïne et c’est la sortie juste avant la grande conclusion que constitue Endgame.

Notre critique est ICI

Box-Office : Avec 1 milliard et 128 millions de $ de recettes mondiales, Captain Marvel a dépassé les espérances et a constitué le premier très gros succès de Disney cette année.

20 mars : Fusion avec la Fox

Le 14 décembre 2017, Disney annonce officiellement le rachat de la plupart des actifs du groupe américain 21st Century Fox pour 66,1 milliards de dollars. En 2018, la fusion se faisait à petit pas avec la validation des autorités américaines. Et c’est le 20 mars 2019 que la fusion est effective, The Walt Disney Company reçoit alors un catalogue immense venant enrichir le sien, en intégrant la 20th Century Fox (devenu 20th Century Studios), Blue Sky, Fox Searchlight Pictures (devenu Searchlight Pictures), Fox 2000, 20th Century Fox Television, les 20% de la Fox dans Regency Enterprises, FX, National Geographic et les parts de la Fox dans Hulu et Star India.

27 mars : Sortie française de Dumbo

Après le remake d’Alice aux Pays des Merveilles en 2010, Tim Burton réalise un autre remake Live avec Dumbo

Notre critique est ICI

Box-Office : Avec des critiques plutôt correctes et 353 millions de $ de recettes mondiales, Dumbo est rentable vu que son budget est de 170 millions $ (budget qui est en réalité autour de 340 millions de $ car on doit compter la promotion qui est généralement le double du budget initial). Notez tout de même son joli parcours au box-office français, avec plus de 2 millions d’entrées.

31 mars : Ouverture de Ant-Man and The Wasp: Nano Battle! à Hong Kong Disneyland

Après Iron Man Experience (sorte de Star Tours sur Iron Man), Hong Kong Dinseyland continue sa transformation en ouvrant une attraction exclusive à son parc : Ant-Man and The Wasp: Nano Battle!. Les guests se retrouvent plonger dans le MCU, où ils accompagnent Ant-Man et la Guêpe avec le SHIELD dans une mission contre Hydra.

17 avril : Sortie de Penguins aux USA

Le dernier Disneynature est passé totalement inaperçu. Il n’a eu qu’une sortie au Canada et aux Etats-Unis où il a récolté à peine 8 millions de $.

Nous espérons que ce film sera présent au lancement de Disney+ en France, car pour le moment son offre est limitée à la VOD américaine.

24 avril : Sortie française de Avengers : Endgame

En 2018, Avengers : Infinity War avait frappé très fort en recevant d’excellentes critiques et avec un gros succès au box-office. Le public était impatient de découvrir Avengers : Endgame, qui allait conclure l’arc Thanos et réunir tous les super-héros du MCU depuis Iron Man en 2008.

Notre critique est ICI

Box-office : C’était LA sortie de cette année pour Disney ! C’est simple, il est tout simplement devenu le plus grand succès de l’Histoire du cinéma devant Avatar (sans prendre en compte l’inflation). Avec plus de 2 milliards et 797 millions de $ au box-office, Avengers : Endgame a décroché plusieurs records.

15 mai : Disney obtient l’intégralité de Hulu

Avec l’acquisition de la Fox, Disney est devenu actionnaire majoritaire de Hulu, mais le reste des parts revenaient à Comcast (qui détient Universal). Disney a réussi à avoir la totalité de la plateforme, afin de faire des offres couplées avec Disney+ et ESPN+. On trouve que c’est une bonne nouvelle, même si on ne sait pas encore réellement ce que deviendra Hulu. La plateforme se fondra-elle dans Disney+ pour justifier une hausse des prix ? Deviendra-elle une autre plateforme distribuée à l’international comme l’est Disney+ ? Seul l’avenir nous le dira…

22 mai : Sortie française d’Aladdin

Après Dumbo, c’est le deuxième remake Live de l’année. 

Notre critique ICI 

Box-office : Très belle surprise au box-office puisqu’il a dépassé le milliard pour récolter 1 milliard et 50 millions de $ à travers le monde ! Bien que les critiques soient mitigées, le public a l’air d’avoir apprécié l’œuvre car il a bénéficié d’un bon bouche-à-oreille.

31 mai 2019 : Ouverture de Star Wars: Galaxy’s Edge à Disneyand Resort

Après plus de 3 ans de chantier, le premier land Star Wars au monde ouvre à Disneyland Resort, Star Wars: Galaxy’s Edge ! Cette nouvelle zone est tout de suite acclamée par le public grâce à son niveau d’immersion jamais vu auparavant. Ce même Land ouvre le 29 août à Walt Disney World. L’attraction principale, Rise of the Resistance, est inaugurée le 5 décembre 2019 aux Disney’s Hollywood Studios et le 17 janvier 2020 à Disneyland Resort, et est à l’image du Land, c’est l’une des attractions les plus ambitieuse, immersive et impressionnante jamais conçue.

5 juin : Sortie française de X-Men : Dark Phoenix

Premier Marvel distribué par Disney qui n’appartient pas au Marvel Cinematic Universe, X-Men : Dark Phoenix a pour mission de conclure une saga commencée en 2000 avec X-Men.

Notre avis : Cette conclusion s’avère assez décevante pour la saga qu’est X-Men. Ce dernier opus se révèle assez oubliable, convenu et sans émotions. Cependant, ça n’est pas un mauvais film pour autant, le divertissement est au rendez-vous, le casting est prestigieux et surtout les personnages sont bien écrits (notamment Magnéto qui ne passe plus pour le méchant de service) avec une fin satisfaisante.

Box-office : Le film a récolté 252 millions de $ dans le monde, il s’agit d’un sacré flop et du plus mauvais score de la saga. De plus, les critiques sont assez mauvaises et s’accordent à dire que c’est une conclusion décevante.

26 juin : Sortie française de Toy Story 4

Après un troisième opus qui avait dépassé le milliard de $ et récolté d’excellentes critiques en concluant parfaitement la saga, la sortie de Toy Story 4 n’était pas quelque chose d’aisé pour Pixar.

Notre critique est ICI.

Box-office : Toy Story 4 a relevé son défi ! Il a récolté de bonnes critiques, voire très bonnes, avec 1 milliards et 73 millions de $ (ce qui est supérieur à Toy Story 3) de recettes mondiales.

30 juin : Lancement du Festival du Roi Lion et de la Jungle à Disneyland Paris

Notre avis sur cette saison ICI.

La grosse nouveauté à Disneyland Paris cette année, c’était le spectacle Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, qui est une très belle réalisation avec un show haut-de-gamme et soigné. Le nouveau Frontierland Theatre est très bien agencé et permet d’être plus prestigieux que l’ancien Chaparral Theater. Cette saison a permis au parc de briller cet été et a reçu de très bons avis.

10 juillet : Sortie française de Spider-Man : Far From Home

Co-produit par Disney et Sony, ce deuxième volet de Spider-Man avec Tom Holland conclut la phase 3 du MCU et survient après les événements de Endgame.

Notre critique est ICI.

Box-Office : 1 milliard et 132 millions de $ récoltés dans le monde, c’est un très bon score encore une fois pour cet opus, et le meilleur pour un film Spider-Man. Ce succès a été facteur de tensions entre Disney et Sony, Spider-Man risquait de ne plus apparaître dans les films du MCU mais allait se développer dans son propre univers (composé de Venom et Morbius). Finalement, un accord a été trouvé, et le personnage se retrouvera à la fois dans les films du MCU et ceux de Sony. Affaire à suivre.

17 juillet : Sortie française de Le Roi Lion

Doté d’un casting incroyable, ce remake Live a été créé en totalité par ordinateur (sauf quelques pierres si on en croit John Favreau, le réalisateur), ce qui en fait en théorie un film d’animation.

Notre critique est ICI.

Box-office : Autre gros mastondonte de Disney cette année, Le Roi Lion était très attendu et a frappé fort au box-offce en devenant le 7e plus grand succès de tous les temps avec 1 milliard et 657 millions de $ de recettes mondiales. Le public a donc été au rendez-vous, même si les critiques sont très mitigiés quant au manque d’originalité de ce film.

23 – 25 août : D23 Expo de 2019

L’événement biennal de la Walt Disney Company est toujours attendu par les fans Disney et les cinéphiles du monde entier. Riche en annonces, on retiendra cette année l’annonce de Raya and the Last Dragon (le prochain film de Walt Disney Animation Studios), les séries pour Disney+, les prochains films Marvel tel que Black Panther 2, l’attraction Mary Poppins à Epcot et le Land Zootopie à Shanghai Disneyland Resort.

2 octobre : Sortie française d’Ad Astra

Le dernier-né de James Gray est un film produit par la Fox, avec Brad Pitt dans le rôle principal.

Notre avis : Ad Astra vaut le coup d’oeil pour sa réalisation et ses images superbes de l’espace, pour Brad Pitt excellent dans son rôle et pour la ville lunaire réaliste. Cependant, le film ne surprend jamais vraiment, l’intrigue parait déjà-vue et il y a quelques longueurs.

Box-Office : Ad Astra a reçu de bonnes critiques et a bénéficié d’un bon bouche-à-oreille qui a permis au film d’atteindre 133 millions de $ de recettes mondiales. Cependant, il s’agit d’un flop au vu du budget qui tourne autour de 80/100 millions de $.

16 octobre : Sortie française de Maléfique : Le Pouvoir du Mal

Suite au succès de Maléfique en 2014, qui avait récolté 758 millions de $ de recettes mondiales, Disney a produit une suite.

Notre critique ICI

Box-Office : On pourrait comparer les résultats de Maléfique : Le Pouvoir du Mal à ceux de Alice de L’Autre Côté du Miroir. En effet, alors qu’Alice aux Pays des Merveilles avait récolté plus d’un milliard de $, sa suite avait récolté à peine 300 millions de $. Pour la suite de Maléfique, la chute est quand même moins grande puisque le film est rentable, ayant obtenu 492 millions de $ dans le monde.

30 octobre : Sortie française de Terminator : Dark Fate

Co-produit par la Fox/Disney et Paramount, ce film est distribué par Paramount aux USA et par la Fox/Disney dans le reste du monde. Petit point sur la saga Terminator, qui faut quand même suivre. La saga naît en 1984 avec Terminator (réalisé par James Cameron), puis une suite sort en 1991, Terminator 2 : Le Jugement Dernier (toujours réalisé par Cameron). Ces deux opus sont de grands succès critiques et commerciaux, le public considérant souvent le second opus meilleur que le premier (et on le pense aussi). Un troisième opus sort en 2003, Terminator 3 : Le Soulèvement des Machines (réalisé par Jonathan Mostow) qui est accueilli froidement par la critique et est tout juste rentable. Malgré ces résultats décevants au box-office, un quatrième opus sort dans les salles en 2009, Terminator : Renaissance (réalisé par Joseph McGinty Nichol, dit McG). Ce quatrième opus enregistre un score encore plus décevant et n’est même pas rentable, avec des critiques mitigées. Enfin, malgré deux opus précédents qui ont déçu le public et qui ont été des flops, un cinquième opus sort en 2015, Terminator : Genisys (réalisé par Alan Taylor). Considéré par les critiques comme le pire film de la saga (et ça, on le pense aussi), il a au moins le mérite d’en apporter une vraie conclusion. Et surprise, cet opus à plutôt bien marché en étant largement rentable, avec 441 millions de $ (avec un budget de 155 millions) de recettes mondiales.

Suite à succès surprise, un autre film est à l’étude, il s’agit de Terminator : Dark Fate. Ce film n’est pas la suite de Terminator : Genesys, mais est la suite directe de Terminator : 2 : Le Jugement Dernier, mettant ainsi de côté (pour de pas dire supprimer) les 3 derniers opus sortis précédemment. On espère ne pas vous avoir perdu, chers lecteurs.

Notre avis : Bon, ça ne vaut quand même pas les deux premiers Terminator. Une palette de couleurs limitée, Arnold Schwarzenegger perd tout charisme et crédibilité, un scénario qui ne fait que reprendre des enjeux déjà-vus dans la saga et un antagoniste qui en fait toujours plus. Cependant, le rythme du film permet à cet opus d’être divertissant et Linda Hamilton porte le film sur ses épaules tout en gardant un charisme incroyable en participant à des scènes d’action bien réalisées.

Box-Office : C’est le plus grand flop de toute la saga. Boudé aux US, le film a récolté 261 millions de $ dans le monde (alors que son budget est de 185 millions de $). Les critiques qu’il a reçus sont mitigés voire mauvaises, mais s’accordent pour dire qu’il est meilleur que Terminator : Genesys. Il ne devrait pas y avoir de nouveau film Terminator, et c’est surement pour le mieux.

12 novembre : Lancement de Disney+

C’est le 12 novembre que le service de streaming Disney+ est lancé en fanfare aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas (où il était déjà proposé en test). Les inscriptions ont été très nombreuses dès le premier jour, créant ainsi un bug (qui a été réglé rapidement) sur la plateforme. Le 19 mars 2019, Disney+ est aussi disponible en Australie et en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, Disney+ compte déjà 28,6 millions d’abonnés dans le monde. A titre de comparaison, Netflix possède 67,7 millions d’abonnés en Amérique du Nord.

Outre son catalogue immense (et qui pourra être largement enrichi), ce service a fait surtout parler de lui grâce à la série The Mandalorian et les films originaux La Belle et le Clochard, Noelle et Togo. Pour notre part, on a beaucoup aimé The Mandalorian, proposant un ton adulte dans l’univers Star Wars, avec un rythme très soutenu, une belle réalisation, une BO qu’on ne se lasse pas d’écouter et on fait évidemment partie des fans de Baby Yoda. On espère tout de même que la saison 2 aura des enjeux mieux définis et des personnages qui accompagneront le Mandalorien pendant chaque épisode.

Concernant les films Live, on a beaucoup aimé Togo, qui est riche en émotions avec Willem Dafoe qui livre une superbe prestation. Noelle est un film de Noël sympathique mais plutôt oubliable et déjà-vu. Enfin, La Belle et le Clochard n’est pas à la hauteur du film d’origine de 1955 avec des personnages qui ont moins de charme, un casting moins prestigieux et des scènes un peu trop copiées. Cependant, on aime beaucoup l’atmosphère de la ville qui parait figée dans le temps et les scènes supplémentaires sont de bons ajouts.

13 novembre : Sortie française de Le Mans 66

Le Mans 66 (Ford v Ferrari en VO) est tiré de l’histoire vraie de l’entreprise automobile Ford, en crise dans les années 60. Celle-ci va se lancer et investir dans les courses automobiles pour redorer son image et redonner envie au public d’acheter ses voitures.

Notre avis : La bonne surprise de cette année ! L’histoire est très intéressante, on est bien plongé dans l’ambiance des courses automobiles et le duo Matt Damon/Christian Bale fonctionne à merveille. Le rythme est soutenu pour un film de 2h30 et les émotions à la fin fonctionnent.

Box-Office : Aidée par de bonnes critiques et des nominations aux Golden Globes, aux BAFTA, puis aux oscars, Le Mans 66 récolte 223 millions de $ au box-office mondial (pour un budget de 97 millions de $).

17 novembre : Ouverture de Animation Celebration – La Reine des Neiges : Une Invitation Musicale

Seule grosse nouveauté cette année avec le spectacle Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, le bâtiment Animation Celebration (anciennement Art of Disney Animation) a été entièrement rénové afin d’accueillir le spectacle La Reine des Neiges : Une Invitation Musicale

On aura assez peu de chose à dire sur cette nouveauté si ce n’est que globalement, on est assez déçu. L’extérieur du bâtiment a de très belles couleurs et l’intérieur fait très propre. L’ajout du Zootrope de Toy Story est une excellente idée. Cependant concernant le spectacle en lui-même, on le trouve beaucoup trop enfantin et déjà-vu, la vidéo de présentation sonne un peu faux (un écran télé pour nous plonger dans le royaume d’Arendelle, c’est assez étrange) et le fait de rester debout est assez pénible pour tout le monde. Les deux scènes sont quand même charmantes, la première étant particulièrement chaleureuse et l’audio-animatronic de Sven est très bien fait.

20 novembre : Sortie française de La Reine des Neiges 2

La Reine des Neiges est rapidement devenu un film culte grâce à sa bande-originale, ses personnages mémorables, aux produits dérivés multiples et son intégration dans les parcs. Avant même sa sortie, cette suite était source de nombreux débats et les bande-annonces ont fait monter les attentes du public.

Notre critique ICI

Box-Office : La Reine des Neiges 2 a explosé le box-office mondial, dépassant le premier opus, il est même devenu le 10ème plus grand succès de tous les temps (sans prendre en compte l’inflation). Au total, il a récolté 1 milliard et 433 millions de $, et a reçu des critiques globalement positives avec un bon accueil du public.

8 décembre : Sortie française de Star Wars : L’Ascension de Skywalker

Le neuvième opus de Star Wars devait certainement relever le plus gros défi qu’aucune autre saga n’a dû relever jusqu’à présent : conclure une saga de 9 films (commencée en 1977), après 2 films aux avis mitigés, une hype qui est redescendu après Solo : A Star Wars Story, et surtout poser la pierre finale à l’univers cinématographique le plus développé qui soit. 

Notre critique ICI

Box-Office : Comme chaque Star Wars de la saga Skywalker, Star Wars : L’Ascension de Skywalker a été un très grand succès au box-office mondial avec 1 milliard et 61 millions de recettes. De quoi finir cette année record en beauté. Cependant, ce score est tout de même très décevant pour la conclusion de cette saga. Par exemple, l’épisode VII avait récolté un milliard de $ de plus. Cette chute des chiffres au box-office est certainement dû au public qui a toujours été plus divisé suite à la sortie de chacun des épisodes de la Postlogie.

25 décembre : Sortie française de Les Incognitos

Premier film du studio d’animation Blue Sky qui est distribué par Disney, Les Incognitos (Spies in Disguise en VO) bénéficie d’un joli casting avec Tom Holland et Will Smith.

Notre avis : Un film d’animation qui plaira à tous les publics grâce à un humour qui fonctionne et deux personnages bien développés. La patte Blue Sky est présente et le film a sa propre identité visuelle. Malgré un scénario un peu convenu et sans surprise, Les Incognitos est une bonne surprise grâce à son humour, ses personnages et son rythme très soutenu.

Box-Office : Avec 168 millions de $ de recettes mondiales, Les Incognitos a été un flop au vu du budget qui est de 111 millions de $.


Le Bilan de l’année

Comme prévu, cette année a été exceptionnelle en termes de chiffres pour Disney, avec un record mondial dépassant les 10 milliards de recettes au box-office ! Côté cinéma, nous n’avons pas listé tous les films de la Fox (comme Tolkien ou Coeurs Ennemis par exemple), mais ceux qui ont fait le plus parlé d’eux. Ces films ont quasiment tous déçu au box-office, un bide en succédant un autre plus ou moins gros, entre Terminator : Dark Fate, X-Men : Dark Phoenix, en passant par Les Incognitos. Seul Le Mans 66 a été véritablement un succès (et l’un de nos films préférés cette année) pour la critique et le box-office. 

Chez Marvel, la Phase 3 a été conclue comme il se devait, avec l’excellent Avengers : Endgame qui a su conclure l’arc Thanos comme il se devait et a comblé les attentes du public. Il en est de même pour Captain Marvel et Spider-Man : Far From Home

Pour Star Wars, le dernier opus de la saga Skywalker a fait couler beaucoup d’encre, et c’est bien normal. Les critiques n’ont pas été tendre avec cet opus entre nombreuses déceptions et avis partagés, mais dans notre équipe, on l’a globalement apprécié, malgré plusieurs défauts. Cependant, l’excellente série Disney+ The Mandalorian permet à l’univers Star Wars de repartir sur des bases solides.

Côté animation, toutes les suites ont été de bonnes surprises auu box-office, avec des critiques toujours positives, que ce soit pour Ralph 2.0 et La Reine des Neiges 2 chez Disney Animation ou Toy Story 4 chez Pixar.

Pour les films Live, on se plaindra évidemment d’un manque d’originalité. Nous sommes pour les remakes Live à condition que ceux-ci veulent raconter quelque chose. Par exemple, Dumbo a pris vie grâce à l’équipe du film dirigée par Tim Burton qui voulait raconter une nouvelle histoire pour l’éléphanteau. Il en est de même pour les remakes de Peter et Eliott le Dragon, Alice au Pays des Merveilles ou Maléfique. Même Cendrillon et Le Livre de la Jungle racontaient l’histoire différemment du film original. Dans le cas du Roi Lion, La Belle et la Bête et Aladdin, les motivations pouvaient être d’ordre techniques, financiers ou politiques, mais l’envie de raconter quelque chose n’apparaissait pas vraiment. 

Enfin du côté du parc, les nouvelles attractions basées sur Marvel et Star Wars montrent que The Walt Disney Imagineering veut toujours plus immergés le visiteur dans ses univers, et c’est évidemment pour le mieux. Du côté de notre parc parisien, on a eu une très bonne saison cet été, même si les nouveautés se font très rares. On a hâte de découvrir les nouveautés à paraître ces prochaines années. 

]]>
Share this article
Shareable URL
Prev Post

2020 à Disneyland Paris : saisons, évènements, nouveautés – Tout ce qui va faire l'année du parc

Article suivant

L'Appel de la Forêt – Un bon film familial !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre

Glass – Notre critique !

Fiche info Date de sortie française : 16 janvier 2019 Titre en VO : Glass Sortie étasunienne : 18 janvier 2019…
Abonnez-vous à notre newsletter!
Recevez les meilleurs bons plans et les dernières actualités concernant Disneyland Paris sur votre email!