Disney rachète la Fox : on vous dit tout !

Pour la première fois dans l’Histoire, une souris mangea un renard. Jeudi 14 décembre 2017, cette date est devenue un jour historique dans le monde du cinéma, de la finance et du divertissement. En effet, The Walt Disney Company vient de racheter la 21st Century Fox pour 66,1 milliards $ ! Disney vient ainsi de s’enrichir de nouvelles sagas cinématographiques (Avatar, Alien…), de droits sur des personnages (Les Simpson), de films cultes qui rentrent sous son giron (Titanic, Les Raisins de la Colère…), de séries (American Horror Story…) et plein d’autres choses encore. Pour vous expliquer ce rachat et tout les enjeux qui en découlent, nous avons décidé de diviser cet article en 9 parties :

  1. La Fox, un studio plus vieux que The Walt Disney Studios
  2. Comment s’est passé le rachat ? Qu’est ce que Disney a acquis ?
  3. Les autorités américaines qui peuvent faire tout sauter
  4. Que vont devenir les grandes sagas de la Fox ?
  5. Conséquences sur les parcs Disney
  6. Conséquences sur Disney de manière plus générale
  7. Certains détails du rachat restent flous
  8. Quel avenir pour les studios de la Fox ?
  9. Bilan

1. La Fox, un studio plus vieux que The Walt Disney Studios

Tout commença en 1915, lorsque William Fox créa la Fox Film Corporation qui détient des cinémas, produit et distribue des films. Pour rappel, The Walt Disney Studios a été créé en 1928 avec la sortie du cartoon Plane Crazy. Cependant, avec le krach boursier de 1929, la Fox et son créateur sont endettés et menacés. Une seule issue possible : une fusion.

Cette fusion se déroula alors avec Twentieth Century Pictures, dirigée à l’époque par  Joseph M. Schenck. Cette société de production a d’ailleurs produit les films oscarisés La Maison des Rothschild en 1934 et Les Misérables en 1935.

La fusion entre les deux entreprises se fit donc en 1935 et elles devinrent The Twentieth Century-Fox Film Corporation. Après quelques débuts difficiles, la société renoua vite avec le succès puisque qu’elle battit des records de recettes aux Etats-Unis lors de la Seconde Guerre Mondiale. Après cette guerre, la Fox continua sur sa lancée en distribuant La Mélodie du Bonheur sorti en 1946 ou en produisant La Tunique en 1953. De plus, l’invention du CinémaScope sert à faire contre poids des pertes qu’ont été Cléopâtre et Something’s Got to Give.

Après des hauts et des bas connus dans les années 50 et 60, la stabilité et le succès reviennent dans les années 70 par la production de Star Wars. De plus, les années 80 sont marquées par l’arrivée d’un nouveau PDG : Rupert Murdoch (ci-dessous). 

Depuis ce moment-là, la Fox telle que nous la connaissons s’est formée et a connu de nombreux succès tel que Die Hard, Edward au Mains d’Argent, Point Break, Alien, Independance Day, Titanic, Anastasia, Mary à tout prix, Big Mamma, La Planète des Singes, Avatar… Mais avec les années 2010, la compagnie décide de s’agrandir et devient la 21st Century Fox pour gérer toutes les filiales de la Fox : les studios de cinéma, les chaînes de télévision, etc.

Début novembre 2017, des rumeurs quant à un rachat de l’entreprise ont lieu. Rachat d’abord tenté par The Walt Disney Company, puis par d’autres studios. C’est finalement Disney qui rachète la quasi-totalité de la 21st Century Fox, le 14 décembre 2017.

2. Comment s’est passé le rachat ? Qu’est ce que Disney a acquis ?

The Walt Disney Company vient de faire un achat 66,1 milliard de $ pour s’offrir le groupe 21st Century Fox. Derrière ce chiffre se cache en réalité un rachat à 52,4 milliards de $ (sujet à ajustement) et une prise en charge de la dette de l’entreprise (13,7 milliard de $). En échange de ce rachat, les actionnaires de la 21st Century Fox détiennent maintenant 25% du capital de The Walt Disney Company. En clair, ce rachat a été principalement payé en actions Disney. Juste après ce rachat, l’action de The Walt Disney Company a augmenté de 0,17% le jour même, pour atteindre la valeur de 107,61 $ par action. Voilà comment s’est déroulé le rachat. Maintenant, qu’est ce que Disney a englouti dans son empire ? Et bien tout le groupe 21st Century Fox à l’exception des chaînes de télévision Fox News (car jugée trop proche de Donald Trump, de plus, Disney a déjà ABC), Fox Sports composé de BTN, FS1 et FS2 (puisque Disney possède ESPN) et Fox Business. Ces restes de la Fox vont former un nouveau groupe sous la direction de la famille Murdoch. 

Maintenant, Disney c’est donc aussi tout ça :

  • Twenty Century Fox : Avatar, Titanic, Les Raisins de la Colère, Deadpool, X-Men, Independance Day, Maman j’ai raté l’avion, La Nuit au Musée, Seul sur Mars, Alien, Edward aux Mains d’Argent, Seul au Monde, Madame Doubtfire, La Planète des Singes, Mr. & Mrs Smith, The Revenant, Le Jour d’Après, Les Figures de l’Ombre, Gone Girl, True Lies, Les 4 Fantastiques, La Mélodie du Bonheur, Mary à tout Prix, I, Robot, Docteur Dolittle, Minority Report, Kingsman, Speed, Spy, Narnia, Le Labyrinthe, Big Mamma, The Rocky Horror Picture Show, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Braveheart, Lions et Agneaux, Le Jour le plus Long, Anastasia, La Légende de Manolo, Bartok le Magnifique, Titan AE, Les Simpson, le film, etc.

  • Blue Sky : L’Age de Glace, Rio, Robots, Snoopy et les Peanuts, Epic, Horton, etc.

  • Fox Searchlight Pictures : La Forme de l’Eau, Goodbye Christopher Robin, La Bataille des Sexes, Mary, The Birth of a Nation (2017), Birdman, The Grand Budapest Hotel, Twelve Years A Slave, Hitchcock, Black Swan, 127 Heures, Fanstastic Mr. Fox, Slumdog Millionaire, Juno, Little Miss Sunshine, Boys don’t Cry, etc.

  • Fox 2000 : Fight Club, La Montagne entre Nous, Poltergeist (2015), L’Odyssée de Pi, Alvin et les Chipmunks, Percy Jackson, Eragon, Le Diable d’habille en Prada, La Ligne Rouge, Anna et le Roi, etc.

  • 20th Century Fox Television : Les Simpson, X-Files, Buffy contre les Vampires, La Vie à tout prix, Malcolm, 24 heures Chrono, How I met Your Mother, This is Us, Modern Family, etc.

  • Les part de la Fox dans la société de production Regency (20% de la compagnie).

  • FX : American Horror Story, The Americans, Fargo, The Strain, Legion, Taboo, etc.

  • National Geographic Partners, qui permettra de promouvoir l’écologie et les enjeux environnementaux.

  • 39% de l’entreprise de télécommunication britannique Sky

  • Les part de la Fox dans Hulu, ce qui amène Disney à 68% de part dans cette plateforme, qui devient donc l’actionnaire majoritaire contre Universal qui est à 32%.

  • Star India, qui détient plusieurs chaînes et 720 millions de vues en un mois en Inde.

Vous l’auriez compris, ce rachat va considérablement agrandir The Walt Disney Company qui n’a jamais effectué un aussi gros rachat de son passé, que ce soit ABC, ESPN, Miramax (désormais revendu), The Muppets Studios, Pixar, Marvel Studios ou Lucasfilm, rien n’a jamais été aussi gros que le groupe 21st Century Fox.

3. Les autorités américaines qui peuvent tout faire sauter

Entendons-nous sur une chose, ce rachat pose Disney en grand leader avec de grosses parts de marchés sur le cinéma, le divertissement, la télévision et les médias. Lors de grosses fusions comme cela, les autorités américaines peuvent agir pour empêcher celle-ci de se faire. Elles ont par exemple récemment empêché le rachat de la Time Warner (dont font partie les studios Warner Bros) par AT&T. Cela se fait pour une raison simple : empêcher le monopole d’une entreprise, ou d’un groupe d’entreprise, sur un marché et laisser ainsi la possibilité à la concurrence de naître et de jouer son rôle. Notez que ceci n’est pas le propre des Etats-Unis mais de bien d’autres pays comme la France ou encore l’Union Européenne, qui ont dit non au rachat de Bouygues par Orange, par exemple.

Avant que ce rachat ne soit officiel et sûr, il faudra donc l’accord de la Federal Trade Commission (qui s’occupe de la bourse américaine), la Federal Communication Commission (qui s’occupe de réguler les télécommunications, les contenus des émissions de radio, télévision et Internet) et du Département de la Justice. Autant dire que rien n’est donc joué d’avance, d’autant plus que ce rachat a été critiqué dès son annonce.

4. Que vont devenir les grandes sagas de la Fox ?

  • Le cas Avatar : James Cameron a prévu 4 suites à son premier film et le second opus est déjà en tournage. A moins que les scores et les critiques soient décevants, Disney devrait laisser James Cameron mener à bien cette saga.

  • Le cas Alien : Le bon vieux Ridley Scott n’en démord pas, il veut continuer sa saga et faire encore quelques films. Seulement voilà, les derniers films de cette saga ne sont pas franchement des succès critiques et Alien : Covenant n’a pas fait des miracles au box-office. Si la Fox laissait faire le vieux Scott, il n’en sera probablement pas de même pour Disney.

  • Le cas Marvel : On en reparle plus dans la partie 6. Les films prévus pour 2018 sortiront, pour ce qui est de la suite, il est possible que Disney finisse rapidement les sagas en cours pour les intégrer à son univers, le Marvel Cinematic Universe (MCU).

  • Le cas Alvin et les Chipmunks : Après 5 films dont un dernier opus qui a enregistré le moins bon score de la saga et des critiques très négatives, la franchise devrait s’arrêter là.

  • Le cas Perçy Jackson : Un troisième opus était en projet mais celui-ci ne donne plus de signe de vie depuis des années. Il serait étonnant qu’il voit le jour sous Disney puisque la saga est plutôt mal-aimée. Cependant, un reboot n’est pas improbable.

  • Le cas La Planète des Singes : Vu le succès critique et financier de la dernière trilogie, il serait étonnant que Disney ne prévoit pas d’autres opus.

  • Le cas Independence Day : Après un second opus très critiqué, une trilogie ne devrait pas voir le jour.

  • Le cas Rio : Un second opus qui a fait un succès équivalent à son prédécesseur et avec un scénario qui peut laisser place à une suite, si Disney veut continuer à faire vivre Blue Sky, un troisième opus est possible.

  • Le cas L’Age de Glace : Le dernier et cinquième opus de cette franchise a reçu des critiques très négatives et est passé totalement inaperçu aux Etats-Unis sans faire de gros score à l’étranger, la franchise ne devrait pas continuer.

  • Le cas Maman, j’ai raté l’Avion : Une trilogie et deux téléfilms, dont il n’y a que le premier qui a vraiment marqué les esprits. Un remake ou une série est possible.

  • Le cas La Nuit au Musée : Une trilogie qui a connu un succès financier décroissant, nous voyons mal Disney faire quelque chose de cette saga.

  • Le cas Kingsman : Un troisième opus devrait voir le jour.

  • La cas Narnia : Saga dont les droits appartenait à Disney, puis qui ont été revendus à la Fox après le second opus et les voici maintenant chez… Disney ou Walden Media ? On n’en sait rien ! Mais si c’est Disney qui a les droits, un reboot de la franchise ou un quatrième opus sont tout à fait possibles.

  • Le cas Le Labyrinthe : Il faut voir le succès que rencontrera le troisième opus qui sort en janvier 2018 pour deviner l’avenir de la saga. Des prequels sont tout à fait possible en cas de succès, vu que c’est ainsi que continue la saga littéraire, dont les films s’inspirent.

5. Conséquences sur les parcs Disney

Une des parties les plus croustillantes voire LA plus croustillante pour notre site ! Avec toutes ces sagas qui viennent dans l’univers Disney, c’est une porte ouverte à des possibilités d’attractions très très nombreuses ! Alors qu’est ce que l’on peut espérer dans les décennies à venir ?

Et bien, il faut dire que Disney avait déjà les droits sur les personnages Marvel de la Fox et a déjà intégré Avatar dans ses parcs. De plus, Disney ayant produit le documentaire Les Fantômes du Titanic, il y ait de fortes chances pour que la firme aux grandes oreilles ait déjà les droits pour mettre le Titanic dans un de leur parc.

Donc ce qui est possible pour le moment c’est que les projets d’adapter le MCU dans les parcs soient modifiés en y intégrant les X-Men et Deadpool, nous pensons notamment au land prévu à Hong Kong Disneyland (voire le concept art ci-dessous) et éventuellement celui de Disneyland Paris (en supposant que les imaginieurs avaient déjà une idée précise du futur « Marvel Land »). Ce qui est peu probable mais néanmoins possible, c’est une reconversion d’une partie du land American Waterfront dans le parc Tokyo DisneySea en lien avec le film Titanic.

Enfin, avec toutes les licences que Disney vient d’acquérir, nous pourrions voir des attractions Narnia, Alien, L’Age de Glace, Rio, etc. Même si ceci parait assez difficile à envisager ou à insérer dans un parc. Encore une fois, Walt Disney World sera surement le premier parc avantagé, d’autant plus que ses parcs sont plus enclin à intégrer les univers de la Fox. De plus, certaines de ces sagas ont déjà des attractions : Alien à Madame Tussauds (Londres), Les Simpsons à Universal Studios Florida (Orlando) ou encore L’Age de Glace au Futuroscope. Comment Disney compte-il rapatrier ces licences dans ses parcs, et peut-il par exemple faire une attraction l’Age de Glace à Disneyland Paris ? Rien n’est moins sûr. N’oublions pas le cas de Marvel en Floride. En effet, il ne peut pas y avoir d’attractions Marvel dans le parc Walt Disney World pour la simple et bonne raison qu’Universal en détient l’exclusivité avec son parc Universal Studios Orlando (image ci-dessous).

Donc pour les parcs, à part dans les futurs Marvel Land, les perspectives d’attractions restent à l’heure actuelle limitées bien qu’un land Avatar pourrait fleurir ailleurs dans le monde, Blue Sky pourrait arriver au Disney’s Animal Kingdom ou différentes sagas pourraient s’inviter au Disney’s Hollywood Studios.

6. Conséquences sur Disney de manière plus générale

Tout d’abord, la première conséquence est le prolongement du mandat de Bob Iger en temps que PDG de The Walt Disney Company. En effet, avec ce rachat, Robert Iger (aussi appelé Bob Iger) restera sur son trône jusqu’en 2021 ! D’ici ses 70 ans, l’actuel PDG a donc du temps avant de trouver son digne successeur. Nous espérons d’ailleurs que ce successeur ne soit pas une personne venant de la 21st Century Fox, car ce rachat ressemblera plus à une infiltration de la Fox qu’à un véritable achat.

Bob Iger
Bob Iger, sur le tapis rouge de l’avant-première de Rogue One.

Ce rachat marque tout de même un net avantage pour Disney. Il y a quelques temps, des rumeurs annonçait qu’Apple envisageait de racheter The Walt Disney Company pour 200 milliards de dollars ! Avec ce rachat, Disney affirme ainsi son indépendance et devient dès lors encore plus difficile à engloutir.

Concernant les films Disney tout simplement, il n’y aura pas de changements. Bob Iger poursuivra la même politique entreprise depuis 2006, c’est-à-dire de nombreux remakes et suites, quelques films originaux à petits et gros budgets, un Star Wars par an, etc. Là où il y aura du changement à coup sûr, c’est pour les Marvel Studios. En effet, le MCU aura la possibilité d’intégrer n’importe quel personnage Marvel dans sa saga ! Ce qui pourrait renouveler la saga à l’horizon 2019/2020. Bob Iger a annoncé qu’un univers « trash » suivra la continuité de Deadpool avec Deadpool 2. Nous n’en savons pas plus sur cela pour le moment, mais Deadpool pourrait très bien être traité en série pour intégrer le MCU, à l’instar de Daredevil.

Enfin, l’autre intérêt de ce rachat par Disney, c’est que leur prochaine plateforme qui devra concurrencer Netflix va s’enrichir d’un très gros catalogue, en séries et en films ! En effet, en plus des films, programmes et séries de The Walt Disney Company, cette future plateforme sera plus attractive et paraîtra plus sérieuse avec le catalogue de la Fox en plus. Ce qui signifie que Netflix sera amputé du catalogue de deux gros studios, et l’avenir des séries autour des Defenders parait incertain puisque qu’il est co-produit par Netflix et Marvel Studios/Disney.

7. Certains détails du rachat restent flous

Il y a en réalité deux points qui restent vraiment flous :

– Certaines sagas sont le produit de co-productions entre la Fox et d’autres studios. C’est le cas de Kingsman et Narnia par exemple. Dès lors, on peut se demander si Disney pourra continuer à exploiter ces sagas librement ainsi que leurs produits dérivés.

– Les parcs de la 20th Century Fox. « Ce studio a des parcs à thèmes ?! » me direz-vous. Et bien oui et non. Oui parce qu’il en existe bien deux, un à Dubaï et l’autre en Malaisie. Et non parce qu’ils sont actuellement en construction et devraient ouvrir avant 2020. Seulement, à qui appartiennent ces parcs ? Si Disney les a bien acheté, que vont-ils devenir ? Vont-ils être de vrais parcs sur la Fox ? Vont-ils devenir des parcs Disneyland ? Disney va-il revendre ces parcs ? Des gros points d’interrogation dont nous avons hâte d’avoir des réponses.

8. Quel avenir pour les studios de la Fox ?

Rassurez-vous, la Fox ne va pas devenir un studio qui ne va faire que des films pour enfants. Les studios devraient continuer à exister à Los Angeles même si le licenciement de plusieurs salariés est fort probable. Pour le moment, les films de la Fox vont donc continuer à produire comme ils le faisaient auparavant, avec comme seul changement le fait que toute apparition d’une cigarette sera dorénavant bannie de l’écran. Ce que l’on peut cependant redouter, c’est que Disney décide de transformer la Fox et de lui inculquer sa politique actuelle, c’est-à-dire des remakes de vieux films cultes ou pire, une concentration de la production sur les licences très rentables et un délaissement des projets originaux.

9. Bilan

En conclusion, cela va changer beaucoup de choses pour Disney dans tout les domaines mais aussi dans le cinéma et le divertissement en général ! Nous sommes particulièrement excités par les perspectives de développement futures même si nous émettons quelques craintes et réserves. Dorénavant, nous critiquerons également les films de la Fox et peut-être en avant-première si nous y sommes invités 😉