Glass – Notre critique !

Fiche info

  • Date de sortie française : 16 janvier 2019
  • Titre en VO : Glass
  • Sortie étasunienne : 18 janvier 2019
  • Production : Buena Vista International, Universal
  • Budget : 20 millions de $
  • Recettes mondiales : 247 millions de $
  • Nombres d’entrées en France : 1 154 465 entrées
  • Sortie vidéo : 24 mai 2019
  • Réalisateur : M. Night Shyamalan
  • Producteurs : M. Night Shyamalan, Marc Bienstock, Jason Blum et Ashwin Rajan
  • Scénariste : M. Night Shyamalan
  • Compositeur : West Dylan Thordson

Création du film

Glass est un phénomène un peu unique en son genre. Pour comprendre cela, il faut revenir sur la carrière du réalisateur Manoj Nelliyattu Shyamalan, plus connu sous le nom de M. Night Shyamalan. Celui-ci travaille d’abord chez Disney (via la filiale Touchstone) en créant Sixième Sens, qui devient vite un très grand succès nominé aux oscars et avec des scènes très marquantes. Il réalise ensuite Incassable (toujours chez Disney), puis Signes et Le Village. Le réalisateur est alors très connu pour ses twists (surprise à la fin qui change notre vision du film). M. Night Shyamalan quitte Disney, qui veut en finir avec le studio Touchstone, et travaille pour d’autres studios, mais le succès n’est plus au rendez-vous et les critiques ne sont pas tendres, avec des films comme Phénomènes (2008), Le Dernier Maître de l’air (2010) ou After Earth (2013).

Le réalisateur renoue avec le succès et la critique avec The Visit (2015) mais surtout avec Split (2017). C’est alors que Glass est annoncé d’une manière originale avec l’apparition de Bruce Willis à la fin du film de 2017, interprétant David Dunn, son personnage dans Incassable ! On comprend donc qu’une suite commune à Incassable et Split va voir le jour. Autre originalité de Glass : il sera produit et distribué conjointement par Disney (via Buena Vista International) et Universal ! Le tournage débute en octobre 2017 à Philadelphia.

Notre avis sur le film

Avant de vous donner notre avis sur Glass, on se doit de vous faire brièvement part de notre avis sur les deux précédents opus. Le premier, Incassable, est un excellent film avec un mystère qui se tient jusqu’au bout du film, un bon rythme, des personnages forts et une grande originalité dans la scénario. Le second, Split, tient en haleine de la première minute à la dernière avec un climax (tension finale avant le dénouement) qui est très efficace avec des tons horrifiques intelligents et efficaces. James McAvoy propose un jeu d’acteur tout à fait bluffant en interprétant toutes ces personnalités. Avec ces deux opus de très bonne qualité, la barre est donc haute pour Glass…

Cette suite produit un plaisir quasiment immédiat, celui de retrouver tout les personnages des deux premiers opus, qui sont restés fidèles à eux-même et sont joués par les mêmes acteurs plus de 15 ans après ! L’évolution des personnages d’Incassable a été soignée et est cohérente, Mrs Price (interprétée par Charlayne Woodard) garde son charme et sa sensibilité qui la rendait si attachante comme mère de Elijah Price ; Joseph Dunn (interprété par Spencer Treat Clark) conserve une part d’innocence et la relation avec son père est intelligemment exploitée. Pour les personnages de Split, on retrouve Casey Cooke (interprétée par Anya Taylor-Joy) qui est bien utilisé pour l’intrigue. Ces trois personnages forment un trio vraiment attachant, atypique et qui apporte une dynamique au film.

Après le trio de personnages secondaires, venons-en au trio de « super-héros », à savoir David Dunn (interprété par Bruce Willis), Elijah Price ou Mr. Glass (interprété par Samuel Leroy Jackson) et Kevin Wendell Crumb ou The Beast, Patricia, Dennis, Hedwig, et tout les autres (interprété par James McAvoy). Ceux-ci sont fidèles à eux-même et les ramener tous dans un hôpital psychiatrique était une excellente idée. Cependant, cela prend les deux-tiers du film, ce qui entraîne des longueurs. De plus, leur écriture parait clairement bâclée et invraisemblable une fois la fin arrivée. Heureusement que la psychiatre Ellie Staple est un personnage très réussi, au caractère malicieux, qui donne une vie à l’hôpital et qui rythme les dialogues.

En effet, cet établissement est le décor du film, le cœur de l’action, mais il manque cruellement de vie ou d’ambiance. Même si l’ambiance est froide, les patients sont totalement absents de l’hôpital, on n’aperçoit vraiment que son personnel. De plus, ce qui manque à Glass ce sont les tons horrifiques qu’avaient Split, qui auraient apporté une vraie ambiance au film, à ses décors, à son hôpital psychiatrique et qui aurait comblé les longueurs. On félicitera tout de même la qualité des images et de la réalisation avec des plans aux couleurs très soignées et mémorables.

En conclusion, Glass se révèle être une double-suite décevante au vu de la qualité de ses aînés. Bien que le film soit propre au niveau de la réalisation, qu’il ait un grand casting et que l’on retrouve bien les personnages, la fin sonne faux et paraît invraisemblable tandis que les bonnes idées n’aboutissent pas (une vraie ambiance pour l’hôpital ou le traitement des maladies mentales, sujet qui était pourtant intéressant).

Notre avis sur l’édition vidéo

A venir…

 

 

]]>
Share this article
Shareable URL
Prev Post

Shanghai Disneyland annonce la création d’un land Zootopie !

Article suivant

Glass – Notre critique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre

Glass – Notre critique !

Fiche info Date de sortie française : 16 janvier 2019 Titre en VO : Glass Sortie étasunienne : 18 janvier 2019…
Abonnez-vous à notre newsletter!
Recevez les meilleurs bons plans et les dernières actualités concernant Disneyland Paris sur votre email!