Black Panther – Notre critique !

Fiche info

  • Date de sortie française : 14 février 2018
  • Titre en VO : Black Panther
  • Sortie étasunienne : 16 février 2018
  • Production : Marvel Studios
  • Budget : Inconnu
  • Recettes mondiales : 1 milliard et 126 millions de $
  • Nombres d’entrées en France : 3 millions (en cours)
  • Sortie vidéo : Prévue pour le 22 juin 2018
  • Réalisateur : Ryan Coogler
  • Producteur : Kevin Feige
  • Scénaristes : Ryan Coogler et Joe Robert Cole
  • Compositeur : Ludwig Göransson / Bande-originale : Kendrick Lamar

Création du film

Le projet est annoncé en 2014. Le scénario est retravaillé par Joe Robert Cole l’année suivante. Le casting est annoncé tout le long de l’année 2016 et le tournage débute en janvier 2017 à Altanta, et se finit en avril 2017.

Notre avis sur le film

Nous classons les films du Marvel Cinematic Universe (MCU) en deux catégories. La première est constituée de films divertissants avec beaucoup de qualités mais qui sont assez fainéants, dans le sens où l’opus ressemble aux autres films de l’univers, sans grande originalité artistique, sans faits notables dans le scénario et avec une BO oubliable. Rentrent dans la première catégorie Ant-Man, Captain America : Civil War ou bien Iron-Man 2. La seconde catégorie, ce sont les films plus originaux, avec une jolie BO et/ou un scénario surprenant et original et/ou un autre genre que le simple film de super-héros. On parle alors de films comme Les Gardiens de la Galaxie, Doctor Strange ou Spider-Man : Homecoming. Ainsi, pour le cinéma, le MCU a fait un sans-faute car tout ses films ont un rythme excellent, un bon casting, des effets spéciaux de qualité et aucun n’est ce que l’on pourrait appeler « un raté » ou « le vilain petit canard » du MCU. Nous n’y intégrons pas, bien sûr, L’Incroyable Hulk qui est certainement le moins bon film du MCU et dont son intégration est incroyablement stupide car il est déconnecté de l’univers et l’acteur incarnant Hulk dans Avengers (Mark Ruffalo) n’est pas le même que celui qui joue Hulk dans le film de 2008 (Edward Norton). Dès lors, un bon film Marvel est un opus se situant dans la seconde catégorie. Heureusement pour lui, Black Panther en fait partie, bien qu’il ne soit pas exempt de défauts.

Commençons par justifier son entrée dans la deuxième catégorie. Ce qui fait l’âme de Black Panther, c’est d’abord les couleurs chaudes du Wakanda, l’univers fictif africain sur lequel s’exerce l’autorité de Black Panther. Ce n’est pas le premier univers fictif que l’on découvre dans le MCU (Asgard, par exemple), mais c’est assurément le plus réussi et ce, pour une raison simple : l’univers est exploité et créatif. En effet, ce pays a son histoire, ses traditions, ses peuples, ses animaux et sa politique. Les plans du Wakanda sont magnifiques et magnifiés par la réalisation de Ryan Coogler qui sait faire vivre cette univers futuriste avec des costumes de hautes qualités, et des images aux couleurs diversifiées. Enfin, la bande-originale de Ludwig Göransson et Kendrick Lamar est agréable et sert bien le film, on a affaire à une des meilleures du MCU, mais il est dommage qu’aucun son ne reste en tête et que la BO ne se fasse remarquer à aucun moment.

Avec ses décors, l’histoire peut donc prendre place. Le scénario laisse une place pour approfondir l’univers, ce qui est une très bonne chose. Mais c’est surtout l’évolution des personnages et leurs relations qui font de Black Panther un film notable dans la filmographie du MCU. En effet, chaque personnage voit sa backstory approfondie, on découvre que personne n’est réellement gentil ou méchant, ce qui fait évidemment du bien pour un film Marvel. De plus, tous les personnages secondaires sont assez exploités pour avoir un caractère différent et bien défini, on se retrouve alors avec un panel de personnages riche et diversifié. Cela est d’autant plus vrai grâce au casting cinq étoiles (une très bonne habitude chez Marvel Studios) où aucune interprétation n’est à jeter, mentions spéciales pour Lupita Nyong’o (Nakia), Michael B. Jordan (Erik Killmonger), Danai Gurira (Okoye) et Martin Freeman (Everett K. Ross).

L’histoire, dans un film du MCU, ce n’est pas seulement ses personnages et ses péripéties, mais c’est aussi sa continuité avec la saga, et c’est là que ça coince. En effet, les films Marvel souffrent d’un gros handicap : c’est qu’entre le début et la fin du film, l’univers n’a que très peu avancé, voire pas du tout. Et c’est malheureusement le cas pour Black Panther, comme ça a été le cas pour Spider-Man – Homecoming, Captain America – Civil War, Les Gardiens de la Galaxie – Volume 2, et bien d’autres. Il en effet dommage de voir le MCU avancer qu’à très petit pas, voire à reculons, il faut attendre les opus Avengers pour pouvoir enfin voir une évolution. La raison de ce problème est simple : il a fallut une phase pour présenter et réunir les héros, et il en a fallut deux avec plus de films pour combattre l’ultime ennemi, Thanos, qui n’arrivera que dans le dernier film de la troisième phase. Ainsi, entre la fin du premier Avengers et le début de Avengers – Infinity War, il se sera passé plein de choses, mais l’univers aura stagné sur lui-même, ne faisant qu’intégrer de nouveaux super-héros (Ant-Man, Black Panther, Spider-Man ou encore Doctor Strange). Voilà donc la faiblesse scénaristique de Black Panther, c’est un bon film individuel, mais il ne fait pas avancer son univers.

Pour finir, revenons à la réalisation. Celle-ci est très colorée tout le long du film et Ryan Coogler sait diriger ses équipes et donner une vie à chaque lieu différents. Les batailles et les scènes d’actions sont parfois même épiques (la scène du casino restera dans les mémoires), mais l’action est malheureusement maladroitement filmée. Certains combats sont un peu brouillons et on peine à saisir tout ce qu’il se passe à l’écran. C’est vraiment regrettable car une action bien filmée aurait été vraiment épique avec l’excellent photographie déjà existante. Enfin, il est bon de pointer le doigt sur une autre qualité, mais aussi un défaut, bien connu de Marvel : l’humour. Moins présent que dans la moyenne des films de cet univers, il est parfois bien placé et parfois non, décrédibilisant une ou deux scènes, et là encore, c’est bien dommage.

En conclusion, Black Panther est un très bon Marvel, parce qu’il a une réalisation de qualité, un rythme qui ne laisse pas la place à l’ennui, des personnages construits, un casting cinq étoiles, des costumes réussis et un univers qui ne demande qu’à être exploité d’avantage. Malheureusement, il reproduit quelques défauts récurrents chez Marvel Studios, à savoir, un humour parfois mal placé et des scènes d’action un peu brouillonnes.

Notre avis sur l’édition vidéo

A venir…