Ant-Man et la Guêpe – Notre critique !

Fiche info

  • Date de sortie française : 18 juillet 2018
  • Titre en VO : Ant-Man and the Wasp
  • Sortie étasunienne : 6 juillet 2018
  • Production : Marvel Studios
  • Budget : Inconnu
  • Recettes mondiales : 179 millions de $ (en cours)
  • Nombres d’entrées en France : A venir…
  • Sortie vidéo : A venir…
  • Réalisateur : Peyton Reed
  • Producteurs : Kevin Feige et Stephen Broussard
  • Scénaristes : Chris McKenna, Erik Sommers, Paul Rudd, Andrew Barrer et Gabriel Ferrari
  • Compositeur : Christophe Beck

Création du film

Ant-Man et la Guêpe est annoncé quelques mois après la sortie du premier opus, en 2015. Le tournage commence en juillet 2017 à Atlanta et le casting est dévoilé dans la foulée. Le tournage se termine quatre mois plus tard.

Notre avis sur le film

De tout le Marvel Cinematic Universe (MCU), Ant-Man était certainement l’aventure la moins ambitieuse, avec des enjeux qui se faisaient moins ressentir que dans les autres opus de l’univers. Rappelons-le, Kevin Feige (le boss de Marvel Studios) voulait faire une comédie avec cette saga et avait engagé le célèbre réalisateur Edgar Wright (Hot Fuzz, Shaun of the Dead). Malheureusement, à cause de divergences artistiques, le réalisateur n’est plus sur le projet et c’est un Peyton Reed (Yes Man, Un Nouveau départ pour la Coccinelle) qui s’occupera de la suite. Résultat : Une aventure sympathique au joli casting mais dont l’humour ne marche qu’à moitié, un méchant oubliable et inintéressant ainsi qu’une réalisation ordinaire. Ce même réalisateur rempile pour la suite, Ant-Man et la Guêpe. Sauf qu’à la différence du premier opus, les enjeux sont tout autres puisque le film se déroule pendant les événements de Avengers – Infinity War, et aura un grand impact sur Avengers 4 (à l’instar du futur Captain Marvel).

On va donc commencer par évoquer le coeur du problème de cette suite : c’est que les événements d’Infinity War, qui sont tout de même d’importance universelles, n’ont aucun impact sur les populations ou nos héros. Pire, ils n’y sont même pas mentionnés, d’autant plus qu’Ant-Man fait partie des Avengers, il devrait donc au moins en avoir entendu parler ! Dès lors, on comprend vite que les enjeux du film seront réduits et que la transition vers Avengers 4 n’aura lieu qu’à la fin de la pellicule.

Le but du scénario est clairement défini : aller dans la dimension quantique afin de retrouver Janet Van Dyne, la mère de Hope Van Dyne et femme de Hank Pym, qui s’y est retrouvée bien avant les événements du premier opus. Pour interpréter ce personnage, Marvel a fait appel à l’actrice oscarisée Michelle Pfeiffer (Scarface, Batman : Le Défi, Esprits Rebelles, Stardust, Hairspray, Les Liaisons Dangereuses, Mother!, etc.) qui est l’une des rares actrices d’Hollywood ayant dépassée la soixantaine et qui a toujours autant de succès, à l’instar de Sigourney Weaver (déjà vu dans le MCU avec The Defenders) et Meryl Streep. Comme à son habitude, l’actrice est parfaite dans son rôle, son personnage est bien développé et les flashbacks où l’actrice est rajeunie numériquement sont bienvenus. 

 

Ant-Man et la Guêpe est en réalité la suite d’Ant-Man mais également de Captain America – Civil War. Ainsi, il est totalement dans la veine du premier, mais les événements du second ont un impact direct avec le début du film. Ce qui est bon de relever, c’est que cette suite s’améliore sur deux points. Le premier, c’est la réalisation qui propose de bons moments, notamment dans la dimension quantique. Le second, c’est que le méchant principal, le Fantôme, qui est beaucoup plus intéressant et plus complexe que Yellowjacket. C’est Hannah John-Kamen qui interprète ce méchant et arrive très bien à faire vivre sa dimension dramatique. On aurait cependant préféré que cette facette soit plus exploitée, et ne soit pas coupée par des moments d’humour ratés, par exemple.

L’humour, parlons-en ! Malheureusement, celui-ci est parfois mal placé et surtout il ne marche qu’une fois sur deux ou sur trois ! Cet opus aurait été tellement meilleur s’il réussissait à faire des scènes d’émotion et de drame pur, comme ils auraient pu le faire, mais cela parait malheureusement impossible puisque les équipes de Marvel Studios ne donnent jamais beaucoup de gravité ou de sérieux dans les relations entre ses personnages.

Ce même humour décrédibilise totalement le second méchant de l’histoire : Sonny Burch. Celui-ci est cliché, n’impressionne jamais et à l’air de sortir tout droit d’un nanar des années 90. Heureusement, on peut compter sur le trio principal (Ant-Man, La Guêpe et Hank Pym) pour rythmer cette histoire et la rendre vraiment intéressante. En effet, voir Ant-Man et la Guêpe réunis et combattre ensemble, ça fait son effet et cela apporte un vrai souffle aux scènes d’action. De plus, Hank Pym est toujours un pilier pour le scénario et le personnage est encore plus développé. Evangeline Lilly apporte une sensualité et du caractère à la Guêpe. Michael Douglas, lui, apporte un vrai charisme et une personnalité à son personnage. Il est d’ailleurs bon de voir que l’acteur opère un changement dans sa carrière et n’est plus le simple séducteur malgré lui des années 90 avec Basic Instinct ou Harcèlement, mais sait toujours donner du charme à ses personnages.

Sur le point technique, c’est toujours un sans faute pour Marvel Studios. Les effets spéciaux sont propres et la réalisation de Peyton Reed a pris de l’assurance par rapport à ses films précédents. Cependant, la bande-originale reste oubliable et plate.

 

Ant-Man et la Guêpe est en soit un film mineur du MCU mais qui prend son sens à la toute fin. Il est dommage de voir que l’oeuvre n’assume jamais vraiment sa dimension dramatique avec un humour mal placé et qui ne marche pas le plus souvent. Cependant, le divertissement est assuré tout le long du film, les images sont meilleures que dans le premier opus, les anciens personnages sont toujours bien développés et les nouveaux bien introduits au sein de l’univers. Reste à savoir comment ceux-ci seront exploités par la suite.

 

Notre avis sur l’édition vidéo

A venir…