Disney prend le contrôle de Disneyland Paris suite à L’OPA

Cette journée du 13 Juin 2017 restera, il est sûr, gravée à jamais dans la mémoire des fans de Disneyland Paris. L’Autorité des Marchés Financiers a en effet publié le résultat de l’Offre Publique d’Achat que Disney a lancée en vue de racheter Disneyland Paris. Cette offre a été concluante puisque Disney est désormais en mesure d’appliquer le retrait obligatoire sur les parts restantes et donc détenir à 100% Disneyland Paris. Ce jour marque la fin d’un cauchemar financier de plus de 30 ans et la promesse d’un meilleur avenir pour la destination.

 

Rappel de l’opération

La maison mère Disney (TWDC) située en Californie a lancé en Mai dernier une Offre Publique d’Achat sur la société Euro Disney SCA, cotée en bourse. En effet, Disney souhaitait racheter les parts de la société qu’elle ne détenait pas dans le but d’être le seul et unique gérant de Disneyland Paris. Pour rappel, The Walt Disney Company ne détenait que 76,7% des parts de la société, les autres parts étant réparties à 10% pour la Holding : Kingdom du Prince saoudien Al-Walid ben Talal et à 13,3% pour des petits actionnaires.

Pour mener à bien son opération, la Walt Disney Company a d’abord racheté les parts de la société de Holding Kingdom puis à lancé une OPA en février sur les parts qu’elle ne détenait toujours pas, soit celles des actionnaires minoritaires, au prix de 2€ par action. Si la Walt Disney Company obtenait plus de 95% des parts de la société à l’issue de cette OPA alors les parts restantes devaient être obligatoirement vendues au prix de 2€ / action, c’est ce que l’on appelle l’Offre Publique de Retrait, ou retrait obligatoire. A l’issue de ce retrait obligatoire, la firme californienne deviendrait l’unique propriétaire de la société et donc du Resort.

Résultat de l’opération

Il s’avère que suite à ce rachat de parts de la Société Euro Disney SCA, The Walt Disney Company détient désormais 97,08% des parts de la société gérante des parcs.

Les actionnaires ont pour la plupart joué le jeu, vendant peu à peu leurs actions. Cela a été une épreuve difficile pour certains qui avaient acheté ces parts en se voyant posséder un bout du royaume magique. Mais la tentation de se débarrasser d’innombrables problèmes financiers ainsi que les avantages actionnaires maintenus pendant 10 ans et un meilleur avenir pour le Resort ont finalement suffi pour convaincre la plupart d’entre eux. 

Le Salon Mickey fait partie des avantages réservés aux actionnaires – © Baptiste DELMAS pour Daily Disneyland

Pour les plus réticents, ceux qui n’ont pas vendu leurs actions, ils sont désormais soumis à l’Offre Publique de Retrait et doivent procéder à la vente de leurs actions au prix de 2€ / action. 

 

Quel avenir pour le Resort ?

Ce rachat de Disneyland Paris par Disney est en réalité une excellente nouvelle. Pour l’entreprise d’abord, c’est la fin de plus de 30 ans de cauchemar financier. Il faut dire qu’entre recapitalisations et restructurations financières, la société a nagé en eaux troubles dès sa création. Euro Disney SAS sera donc retirée de la bourse dès le 19 Juin prochain.

Pour le Resort, c’est également une bonne nouvelle. Disney va reprendre la main sur la direction du parc pour le gérer à la manière de ceux de Disneyland Resort et de Walt Disney World. Si la firme aux grandes oreilles prévoit d’investir plus de 2,1 milliard d’euros, de nouvelles attractions ne vont pas arriver du jour au lendemain mais de nombreux investissements sont prévus.

Le Plan d’Affaires prévoit des investissements de 2,1 milliards d’euros au cours des dix prochaines années, comprenant notamment la rénovation des hôtels New-York et Disneyland, et des attractions Marvel du parc Walt Disney Studios. L’investissement annuel moyen de 210 millions d’euros est en ligne avec les niveaux d’investissements récents et lui permettra de poursuivre les efforts en vue d’assurer l’entretien des actifs après plusieurs années de sous-investissement, ainsi que d’améliorer l’expérience proposée aux visiteurs.

Extrait du document officiel de l’Offre Publique d’Achat proposée par The Walt Disney Company – © Autorité des Marchés Financiers (AMF), 2017

Avec cet apport d’argent, Disney compte tout d’abord rembourser la dette d’Euro Disney qui commence à peser sur les épaules de la destination, puis poursuivra ensuite le programme de rénovations engagé lors du 25e Anniversaire du parc Disneyland en remettant à neuf les Hotels New-York et Disneyland. Dans le viseur de Disney également, l’exploitation de la franchise Marvel au sein des Walt Disney Studios avec l’arrivée de nouvelles attractions. Pour l’heure, on ne sait pas encore comment tout ce projet va être intégré au parc mais Disney prévoit d’investir sur le long terme, pendant dix ans. Il se pourrait bien qu’à terme, il soit décidé de repenser le parc Walt Disney Studios en re-thémant les lands Backlot et Production Courtyard en un gigantesque land Marvel. Il faut dire que Disney compte vraiment exploiter la franchise dans le parc parisien. Premièrement parce qu’il ne peut pas le faire à Walt Disney World puisque c’est Universal qui détient les droits des parcs à thème en Floride et puis deuxièmement parce que c’est l’image de Disney qui est en jeu et que la firme se doit d’exploiter au maximum ses franchises et les dernières sorties. Nous aurons sûrement plus de précisions sur ce projet lors de la D23 Expo qui se tiendra du 14 au 16 Juillet 2017 à Anaheim . Il se murmure que Disney annoncerait l’arrivée d’un land Marvel pour le parc Disney California Adventure suite à la pose d’une plaque Avengers au pied de la nouvelle attraction Guardians of the Galaxy : Mission Breakout. Et pourquoi pas pour Disneyland Paris ?

En savoir plus : Disney officialise le rachat de Disneyland Paris et l’arrivée d’attractions Marvel aux Walt Disney Studios

Le cauchemar financier d’Euro Disney prend fin le 19 Juin prochain et Disneyland Paris fait maintenant face à un avenir plus beau que jamais. Fin de la tempête et peut-être qui sait, le rêve deviendra réalité.